Kératocône

Le service d’ophtalmologie du Pr Malecaze du CHU de Toulouse est le centre de référence National du Kératocône
Centre de Référence National du Kératocône

Il est indispensable chez tout patient candidat pour une chirurgie refractive de dépister un Kératocône qui contre-indiquerait cette chirurgie.

Le kératocône est une dystrophie cornéenne bilatérale, évolutive, se manifestant par une déformation non inflammatoire de la cornée qui débute généralement pendant l’adolescence. Cette déformation s’accompagne d’un amincissement progressif de la cornée.

L’évolution se traduit par une baisse d’acuité visuelle liée à un astigmatisme irrégulier et la survenue éventuelle d’opacités cornéennes.

Le diagnostic de cette maladie a été facilité par le développement de la topographie cornéenne.

Le kératocône est le plus souvent bilatéral et asymétrique, un œil étant plus touché que l’autre. La vitesse de progression est variable et le rythme de la surveillance est déterminé selon l’âge du patient et la sévérité du kératocône. 

Il est recommandé en cas de diagnostic de kératocône d’éviter de se frotter les yeux, car le mouvement mécanique associé au frottement peut accentuer la déformation de la cornée.

La prise en charge consiste en une simple correction optique par lunettes ou lentilles rigides pour les stades précoces et peut nécessiter une greffe de cornée pour les stades évolués.  

Le crosslinking du collagène cornéen est une procédure chirurgicale simple visant à rigidifier la cornée par le biais d’une réaction photochimique, afin d’éviter la progression lors d’un stade évolué de la pathologie.